Des retraité.es, victimes des agressions répétées de Macron, mais mobilisé.es !

Des retraité.es, victimes des agressions répétées de Macron, mais mobilisé.es !

2018-10-01T20:37:35+00:0028 septembre 2018|Catégories : À LA UNE|Mots-clés : , |

Parachevant sa volonté de revenir sur tous les droits, le gouvernement Macron-Philippe passe à la vitesse supérieure pour remettre en cause tous les régimes de retraites, s’attaquer à notre système par répartition, et pour aller vers un régime universel individualisé et par points poussant au développement d’une retraite complémentaire par capitalisation répondant en cela aux appétits des assureurs.

En première ligne de ces attaques programmées du gouvernement, les retraité.es refusent cette paupérisation généralisée. Ils/Elles seront mobilisés les 3 et 18 octobre.

Vous trouverez ci-dessous la déclaration des organisations de retraités « groupe des neufs » et les actions prévues en Bretagne


Les retraités, victimes des agressions répétées du gouvernement et du Président de la République.

7 septembre 2018

Le gouvernement a fait un choix inique, celui d’appauvrir l’ensemble des retraités et de façon conséquente : après l’augmentation de la CSG au 1er janvier 2018 et « l’année blanche » pour 2018, le premier ministre a annoncé la désindexation des pensions par rapport à l’inflation avec seulement 0,3% de revalorisation, pour 2019 et pour 2020, bien loin donc de l’inflation attendue des économistes pour ces deux années : sachant que les prix ont augmenté de 2,3 % entre juin 2017 et juillet 2018.

Le Premier Ministre transforme ainsi des millions de retraités en variable d’ajustement du budget ! C’est le marché qui décide. On peut déjà estimer que de 2013 à 2020 les retraités auront perdu un mois de pension par an (juillet 2018 : 2,3%)

Résultat, le nombre de retraités pauvres dépasse le million : plus d’un million de retraités ont un revenu inférieur à 1 000 euros par mois.

Pour parachever cette volonté de revenir sur tous les droits, ce gouvernement passe à la vitesse supérieure pour remettre en cause tous les régimes de retraites, s’attaquer à notre système par répartition, pour aller vers un régime universel individualisé et par points, poussant au développement d’une retraite complémentaire par capitalisation répondant en cela aux appétits des assureurs. Les retraités sont donc les premiers à découvrir ce que sera le régime à points. Le gouvernement fait planer des menaces sur les régimes de réversion, qui assurent aux retraités au moins le maintien de leur niveau de vie en cas de veuvage.

Les retraites ne sont pas « des prestations sociales comme les autres » mais un droit résultant de cotisations versées tout au long d’une vie professionnelle ; le gouvernement ne devrait pas pouvoir appréhender ces sommes, d’autant plus qu’il les utilise pour faire des cadeaux aux plus riches !

Jamais le divorce des retraités n’a été aussi fort avec un gouvernement.

—————————————————————————–

En octobre les retraité.es breton.nes dans l’action !

Le 3

Des délégations de retraité.es des 4 départements bretons rejoindront le rassemblement à la Bourse du travail de Paris et Place de la République. Ensemble elles iront déposer au Président du groupe « La République en marche », les pétitions recueillies dans les départements exigeant une loi rectificative qui revienne sur l’augmentation de la CSG et réclamant une réelle revalorisation des pensions. Rassemblement prévu à Paris à 14h Place de la République pour se rendre place Édouard Herriot ensuite remettre les pétitions.

Le 9

Dans le cadre des mobilisations interprofessionnelles du 9, avec la FSU, les retraité.es, feront entendre leurs revendications dans les rassemblements départementaux. A Lorient (56) manifestation des retraités à l’appel de FSU, FGR, CGT, FO, CFTC, Solidaires, CF-CGC, LSR, UNSA avec prise de parole, banderole et parcours propre qui rejoint la manif des actifs et des jeunes.

Le 18

Au moment où le Parlement va entamer les débats sur le Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale (PLFSS) pour 2019 qui fait redouter la poursuite d’une politique de coup de rabot sur les dépenses sociales, avec à la clef, la désindexation des pensions

* Des actions spécifiques sont prévues dans les 4 départements. Toutes les précisions sur les sites des FSU départementales.

Retraités, refusons la paupérisation de l’ensemble des retraités. Soyons présents dans les différentes mobilisations les 3, 9 et 18 octobre pour dire Non à la destruction de notre système de retraites ! Non aux attaques portées à notre système de santé !