À l’issue de la conférence de presse du Président de la République, les annonces d’Emmanuel Macron restent largement dans le flou. Certain.es veulent y voir une possible embellie et espèrent que la promesse de la fin des fermetures d’écoles et d’hôpitaux et l’appel à davantage de fonctionnaires sur le terrain constituent un « quasi-renoncement » à l’objectif de suppression de 120 000 postes dans la Fonction publique…

Pourtant cette « bonne résolution » du Président de « plus et mieux de services publics sur tout le territoire » est contredite par l’objectif de baisse des dépenses publiques que la Président Macron a confirmé.

Pourtant Emmanuel Macron n’a eu de cesse d’affirmer sa conviction de ne pas faire fausse route et sa volonté de poursuivre toutes les réformes en cours dont celle de la Fonction publique qui mènera invariablement à des suppressions d’emplois et à des possibilités d’externalisation de missions et de services publics.

A l’instar de son président, J-M Blanquer s’emploie aujourd’hui à déminer le terrain. Qu’il s’agisse des moyens nécessaires dans les écoles ou du projet d’EPLESF dont il minimise la portée, le Ministre opte pour la « communication souriante » à l’approche des débats sur sa loi au Sénat.

Finis l’invective l’arrogance et l’autoritarisme ? On nous l’aurait donc changé ? Voire, car dans le même temps le Ministère poursuit la mise en place de la Réforme du lycée et du Baccalauréat façon bulldozer et impose une deuxième Heure supplémentaire aux professeurs dès la rentrée !

Preuve que les promesses n’engagent que ceux qui les croient et que la communication ne fait pas une politique ! Il est donc plus que jamais nécessaire de se mobiliser et de maintenir nos revendications pour la Fonction publique et pour l’Ecole.

Après les 19, 30 mars et 4 avril derniers, et dans la suite de l’appel à la grève unitaire dans la Fonction publique pour ce jeudi 9 mai, la FSU appelle les personnels de l’Éducation nationale à converger dans la rue le 18 mai pour une grande manifestation nationale à Paris.

Avec Blanquer « L’école de la confiance » c’est surtout l’école de l’arrogance ! Blanquer « communique » mais il n’écoute toujours pas ! Alors haussons encore un peu plus le ton ! Le 18 mai, on monte le son et on va lui dire notre colère d’un peu plus près !   Le 18 mai, tou.tes à Paris !

La FSU donne rendez-vous à tou.tes à Montparnasse pour un départ de la manifestation à 14h (parcours du Bd Montparnasse, Bd Port-Royal, Avenue des Gobelins jusqu’à place d’Italie)

La FSU Bretagne et ses syndicats organisent le déplacement en train. Inscrivez-vous sans plus tarder auprès de vos sections départementales FSU :

FSU Côtes d’Armor – Tél 02 96 61 60 85 ou  02 96 61 88 24   fsu22@fsu.fr

FSU Finistère  – Tél  02 98 53 76 77 ou  02 98 43 33 51   fsu29@fsu.fr

FSU Ille-et-Vilaine – Tél 02 99 36 88 43  fsu35@fsu.fr

FSU Morbihan – Tél  02 97 21 86 06   fsu56@fsu.fr

communiqué FSU 9-18 mai