Atterrés, abasourdis, écœurés, malheureux… les mots manquent face à l’horreur des évènements de ce vendredi.

Dès l’annonce de l’acte horrible perpétré vendredi à Conflans-Ste Honorine contre notre collègue Samuel Paty, enseignants, parents, personnels des établissements se sont organisés, en Bretagne comme partout dans le pays, pour des rassemblements témoignant de leur soutien à la famille, aux proches, aux personnels, parents et élèves du collège où il enseignait.

Notre collègue Samuel a été tué pour ce qu’il était, un professeur, et pour ce qu’il faisait, transmettre et faire réfléchir les jeunes, même sur les sujets les plus complexes. Nous sommes bouleversés parce que c’est ce qui fait le coeur de notre attachement à l’Ecole.

L’émotion aujourd’hui est aussi grande que vendredi, mais au-delà de l’émotion, il nous faut maintenant nous mobiliser pour exprimer avec force quelle Ecole nous défendons : une école des savoirs émancipateurs, ouverte à tous les enfants, une école de l’égalité qui lutte contre toutes les formes d’injustice, de domination, de racisme et de rejet de l’autre, une école ouverte sur le monde qui en aborde tous les problèmes et qui analyse aussi notre histoire commune dans toutes ses dimensions et toutes ses conséquences pour en ouvrir la compréhension aux jeunes générations, une compréhension qui est essentielle pour leur donner le pouvoir d’agir.

C’est le sens que nous voulons donner aux prochaines manifestations qui auront lieu en Bretagne à l’appel de notre fédération et de ses syndicats dans les jours qui viennent.

Il nous faudra continuer à regarder en face les forces qui menacent l’exercice libre de la raison, continuer à combattre les petits maîtres de violence qui prospèrent sur le terrain de la colère et du ressentiment qu’engendrent les injustices subies et les humiliations ressenties par tant de personnes dans le pays.

Il nous faudra aussi combattre les prophètes de malheur qui n’attendent que de telles tragédies pour entonner le “on vous l’avait bien dit”, toutes ces politiques de la peur qui prétendent protéger le pays mais qui ne font qu’ériger des murs de séparation entre les uns et les autres au nom d’une conception toujours plus étroite et excluante de la citoyenneté !

Loin de l’unanimisme de circonstance dont le pouvoir entend manifestement user pour paralyser la contestation de sa politique, exerçons ce qui caractérise les savoirs que nous transmettons et notre engagement militant : le travail de compréhension, la rigueur dans l’analyse et l’exercice de la raison critique.

Les rassemblements du Mercredi 21 octobre en Bretagne :

* Côtes d’Armor

Mardi 20 octobre :

Second rassemblement à St Brieuc à 18h devant la préfecture

Rassemblement à Lannion à 17h30 devant la Mairie

Mercredi 21 octobre :

Second rassemblement à Guingamp à 18h devant l’inspection de circonscription (dans l’enceinte de la sous-préfecture de Guingamp)

Rassemblement à 18h30 à Rostrenen square de la Fontaine

Rassemblement à Paimpol à 18h devant l’arbre de la Liberté (parc du Chatô)

Rassemblement à Ploufraganà 12h15 sur l’esplanade du collège de la Grande Métairie

 

* Finistère

rassemblements à Brest et Quimper mercredi 21 octobre à 18h

 

* Ille-et-Vilaine

Rennes : 18h à République

Fougères : 17h30 Place Aristide Briand

Redon : 18h devant la sous-préfecture

Saint-Malo : 17h30 Place Saint-Vincent

 

* Morbihan