Comité Vincenzo Vecchi

Lundi 19 septembre réunion publique à NANTES (Auberge des bains douches du CLAJ – 20 Rue Dupleix) et manifestation à Nantes le samedi 24 septembre

– informations sur le site https://www.comite-soutien-vincenzo.org/

Vincenzo Vecchi, militant altermondialiste et antifasciste italien réfugié à Rochefort en Terre (56) depuis 11 ans. Il avait participé en 2001 au contre sommet du G8 à Gênes avec au moins 300 000 autres manifestant.es. Il fait partie de ce qu’on appelle les « 10 de Gênes », condamnés à de lourdes peines, de 8 à 15 ans de prison, pour avoir manifesté.

En 2019 Vincenzo a été arrêté et emprisonné à Rennes après qu’un mandat d’arrêt européen ait été lancé à son encontre par l’État italien. Les cours d’appel de Rennes et Angers se sont prononcées contre son renvoi en Italie et Vincenzo a été libéré. Mais le Procureur général a renvoyé en cassation qui a demandé un avis à la Cour de Justice de l’Union Européenne ( CJUE ).

Dans son arrêt le 14 Juillet 2022 celle-ci a ordonné à la Cour de cassation de remettre Vincenzo à l’État italien pour y purger une peine de 10 ans de prison, 21 ans après les faits !

La loi italienne à l’origine de la condamnation de Vincenzo et de ses camarades est une loi mussolinienne qui n’a pas d’équivalent en France. La décision de la Cour de Justice de l’Union Européenne faisant jurisprudence, de facto la procédure du Mandat d’Arrêt Européen devient automatique et purement administrative, privant les juges de toute forme d’instruction détaillée et la défense de faire valoir ses droits.

Cette décision extrêmement grave est contraire à la tradition de notre droit hexagonal et elle entérine une jurisprudence dangereuse, fondamentalement contraire aux droits de l’homme. Les règles de collaboration européenne ne peuvent être considérées comme supérieures aux principes fondamentaux du droit. La Cour de cassation doit rendre sa décision le 11 Octobre 2022 ; le sort de Vincenzo Vecchi est aujourd’hui entre les mains de celle-ci.

La FSU Bretagne, résolument engagée contre la criminalisation des mouvements sociaux, apporte son soutien au comité Vincenzo Vecchi. Elle sera présente à la manifestation de Nantes.