Le CESER a rendu aujourd’hui un rapport très intéressant sur la stratégie de recherche-innovation bretonne, dite “S3” (Smart Specialisation Strategy). Les principes défendus par le CESER dans ce rapport sont tout à fait estimables. Seulement ce dernier a le tort de se concentrer uniquement sur les grandes orientations affichées par le document de la Région, laissant dans l’ombre ce qui fait à proprement parler cette politique d’innovation, à savoir les “feuilles de route” données à chacun des fameux “domaines stratégiques” de la S3.

La FSU s’est penchée sur l’un d’entre eux, le numérique, et en particulier le numérique dans le domaine de la “cyber-sécurité”, le nouveau fleuron breton. Or, en ce domaine il ne faut pas chercher longtemps parmi les partenaires de la cyber bretonne pour y retrouver les habituelles puissances tutélaires de la Bretagne – au nombre desquelles les inévitables Naval Group et DGA.

Retrouvez ici l’avis du CESER et ci-dessous le texte de l’intervention de la FSU :

Intervention FSU - S3