Au terme d’un très long processus, le Schema régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires (SRADDET) va enfin être validé.  “Enfin” c’est beaucoup dire, car cela laisse à penser que ce Schema aurait éveillé beaucoup d’attentes. On en est loin. Il faut dire qu’après avoir longtemps différé et après avoir beaucoup promis, la Région arrive au bout du compte à un SRADDET qui n’est ni meilleur  ni pire que ceux des autres régions.

Le document final présenté aujourd’hui avant adoption au Conseil régional n’a varié qu’à la marge – et hélas c’est souvent pour limiter encore les ambitions écologiques à la demande des représentants majoritaires du monde agricole. Las, ces ultimes concessions d’un texte déjà bien timoré n’ont même pas réussi à gagner les suffrages du “bloc majoritaire agricole” lors du vote !

Au final, mis à part quelques petits ajouts de dernière minute tout de même bienvenus (par exemple pour une liaison Bretagne-Normandie via Fougères), on est bien loin des ambitions affichée lors de la “COP bretonne” (Breizh COP) qui ambitionnait de créer une dynamique autour du SRADDET pour entraîner la Bretagne vers les changements nécessaires en matière environnementale et sociale.

S’il y a un point en tout cas sur lequel l’esprit du SRADDET n’a pas varié, c’est l’incapacité de la Région à parler explicitement des Services publics et de leur rôle pour la cohésion des territoires ! En la matière le document du SRADDET comme celui consacré aux cohésions territoriales fait montre d’une étonnante inventivité : “services aux publics”, “services de proximité”, “collaboration public-privé”, “activités privées”, “démarches de collectivités ou d’individus”…  Que de détours pour parler des besoins manifestés par nos concitoyen·nes et auxquels les Services publics ont vocation à répondre !

La FSU qui l’a maintes fois rappelé au CESER ou dans des instances locales comme les Conseils de développement est revenue une fois encore sur le besoin de Services publics.

Vous lirez ci-dessous l’intervention de la FSU sur cette ultime présentation du SRADDET au CESER du 7 décembre :


Intervention FSU - SRADDET